Galerie de photos
commune
Présentation

Présentation de la commune



photo aérienne kergalan

 

La commune de Plovan se situe sur la côte de la baie d’Audierne, à mi-chemin entre la pointe de Penmarc’h et Audierne. Elle est séparée de Peumerit et de Tréogat par le ruisseau qui se jette dans l’étang de Kergalan, et de Pouldreuzic par le petit ruisseau aboutissant à Penhors. La route qui joint Pont-L’Abbé à Audierne sépare le « haut de la commune », plus boisé, du reste du territoire, qui descend en pente douce jusqu’à la baie

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le haut de la commune comporte quelques restes de bocage caractéristiques, le paysage entre la route qui mène du bourg à Pouldreuzic et la mer est caractéristique des « open fields » du sud-ouest du Pays bigouden, dépourvu de talus, où les feuillus sont rares, seul l’orme résistant aux vents dominants, sauf dans les vallées abritées. Au XXème siècle le cyprès de Lambert est devenu un élément important du paysage.

 

 

 

La remontée du niveau marin a fait que les ruisseaux qui se jettent dans la baie d’Audierne n’ont plus la puissance nécessaire pour évacuer leurs sédiments ni les alluvions marines. Celles-ci viennent colmater les estuaires, naguère ouverts sur la baie d’Audierne, comme en témoignent les cartes marines anciennes. Il en résulte toute une série d’étangs côtiers où se développent les roselières constituant des réserves importantes de faune, notamment ornithologique.

 

 

 

Entre Plozévet et Tréguennec le cordon de galets appelé « an Ero Vili », « le mur de galets » est tout à fait exceptionnel, malgré l’exploitation intensive qu’il a connu sous l’Occupation et dans les décennies qui ont suivi celle-ci. Quoique moins spectaculaire qu’il y a une trentaine d’années, il est encore très bien représenté sur les 6 km de côtes de Plovan. Tantôt étalé, tantôt rebroussé en un bourrelet impressionnant, il recule peu à peu au rythme des tempêtes. La grande variété des roches représentées s’explique à la fois par l’érosion du plateau continental et par le transport par des icebergs des moraines des glaciers nordiques au cours de la dernière période glaciaire. 

                                                                                       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bourrelet d’un cordon ancien est le témoin du niveau atteint par la mer il y a environ 1 million d’années. La carrière de Ru Vein où ces galets ont été exploités, permet d’observer la stratigraphie de cette formation ancienne.  Fréquentée toute l’année par les promeneurs, les pêcheurs de tellines, les cavaliers et les pratiquants des sports de glisse, la plage s’étend en continu jusqu’à la Pointe de la Torche. 

     

                            

 

 

 

 

L'activité économique principale de Plovan demeure l'agriculture. La douzaine d'exploitations qui restent actuellement, contre 78 au recensement agricole de 1988 se partagent les 1200 hectares cultivables de la commune.

 

Elevages bovins pour la production laitière, élevage de porcs et de volailles, polyculture,sont les principales activités de ces agriculteurs.

La commune compte également un important producteur de cidre, les cidres LE BRUN à Brésigon  www.cidrelebrun.com et quelques commerces.



Autres articles disponibles dans la rubrique : Présentation - Les élus - Situation Géographique - Le PLU - Affaires sociales - Les commissions - Plan de la Commune - Travaux et Réalisations - La mairie - Résultats des élections présidentielles - Etat civil - Avis d'enquêtes publiques -
Plan du site - Mentions légales