Chapelle de Languidou

La construction de ce qui fût l’église romane de Languidou date de 1160. Elle fut restaurée vers la fin du 14 ème voir le début du 15 ème siècle.

Les vestiges de Languidou constituent l’un des témoignages les plus représentatifs de l’école de Pont Croix.

L’état actuel de la chapelle est dû à une demande de la municipalité en 1794, au district de Pont Croix, d’utiliser ardoises et pierres pour construire un corps de garde. Le mobilier et les statues furent portés dans l’église paroissiale.

Le calvaire de Languidou

Situé dans l’enclos qui sert de cimetière jusqu’en 1793, il date du 15ème et du 16ème siècle. Ce calvaire est surmonté d’un fût de 2 mètres et d’une croix portant le Christ.

Une piéta est sculptée sur l’autre face.

Dans l’enclos, se trouvent également deux petites stèles de l’âge de fer.

La classe du patrimoine

Depuis 2010, l’Association du Patrimoine a mis en place un groupe de recherche ouvert à toutes les bonnes volontés avec pour mission de retracer l’histoire scolaire de la commune. Jusque dans les années 1980, Plovan comptait en effet deux écoles primaires : l’école communale, dont la classe-patrimoine conserve le souvenir, et l’école des sœurs. Alors que les témoins de cette histoire disparaissent peu à peu, il nous a semblé utile et important de recueillir les souvenirs des plus anciens élèves de Plovan. Une série de rencontres ont alors été proposées à ceux qui sont passés par l’école communale et ont donné lieu en 2012 à la diffusion de ‘Sonj peus, élève à l’école publique de Plovan entre 1930 et 1960’, un recueil rassemblant sous forme thématique les échanges nés de ces rencontres.Parallèlement, des recherches dans les archives municipales, départementales ou privées ont permis de mieux comprendre les grandes étapes de l’histoire des bâtiments scolaires, de mieux connaître les instituteurs et les élèves des périodes plus lointaines. Grâce à cela, en 2013, l’Association a pu diffuser ‘Souvenirs d’enfance’, un récit de Jean-Yves Marchand racontant la vie de Corentin Le Berre, grand-père de l’auteur, instituteur à Plovan entre 1890 et 1903.Pour l’heure, le travail suit son cours. Vous pouvez y contribuer en rejoignant les bénévoles de l’Association ou en nous apportant tous renseignements susceptibles de nous intéresser. Vous pouvez pour cela consulter la liste des instituteurs et institutrices de l’école publique de Plovan .

La classe du patrimoine